Etape

Szczecin - Pobierowo

Kilomètres

103

Météo

Très bonne, soleil et pas trop chaud

Phrase du jour

Ah désolé je passe dans un tunnel je te capte plus allo ? - Quentin qui refuse d’écouter Mathieu

Résumé

Nous nous levons ce matin dans notre hôtel de business très classe, direction le petit déjeuner où nous nous retrouvons devant environ 7000 choix de délicieux plats. Je tiens à tout essayer et Mathieu qui est plus sage me juge quand je reviens avec ma 6ie assiette de fromage et œufs brouillés. Le départ est difficile mais je me rassure en me disant que j’ai absorbé assez de calories pour tenir durant 5 jours d’efforts soutenus.

L’étape est roulante et on avons vite retrouvé notre rythme. Nous longeons des forêts de conifères sur une route très bien entretenue, mais qui longe une nationale. Au moins c’est tout droit.

Mathieu me raconte qu’il a rencontré un homme incroyable qui fait des étapes de 200 kilomètres en plus d’être plus beau plus intelligent et plus fort que lui. Il semble le vivre assez mal et me propose de tenter une étape de 230 kilomètres demain. Je profite d’un des tunnels que nous traversons pour lui faire le coup de la coupure de réseau. Mais Mathieu n’est pas dupe car il est à 2 mètres de moi et attends la sortie du tunnel pour recommencer son discours.

À midi rien en vue pour manger et nous nous arrêtons dans une station service. J’achète une tablette de chocolat Milka dont j’aurais la chance de goûter 1 demi carré avant que Mathieu l’engloutisse sous mes yeux. La suite de l’étape est parfaite, si on excepte un chemin dégueulasse “et si on mettait des dalles trouées en guise de route ce sera mieux que la terre non ?” (non) qui détruit mon dos et nous arrivons dans une petite ville balnéaire avec des touristes français avec tatouages tribaux et des vieux avec des bâtons de marche. On se croirait à la Baule.